Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 10:00

 

Si le Christ vous appelle,

sans hésiter, répondez oui !

 

 

Chers amis, ce m’est une joie de célébrer la Messe du dimanche en la cour de cet établissement, à l’occasion de la kermesse de l’école Saint-Germain. En effet, l’école, c’est le lieu de l’apprentissage : en classe, on apprend à lire, à écrire, à compter. On étudie l’histoire, la géographie, on découvre les règles de grammaire, les additions, les multiplications –dont la terrible table de multiplication par 7. C’est l’endroit où l’on s’ouvre aux sciences, à l’art, aux langues étrangères. L’école, c’est aussi un lieu de socialisation où l’on découvre des règles de vie, l’attention aux autres, le partage des affaires, des jeux, le respect de l’autre. L’école, c’est l’endroit où l’on va apprendre à parler devant les autres, mais aussi à se taire quand un autre s’exprime. L’école, c’est un lieu de vie.

 

Ici, dans cette école, le Seigneur a Sa place : Il y est chez Lui. C’est d’ailleurs un de Ses grands amis, un de ces hommes qui a tout lâché pour le Christ, saint Germain, évêque de Paris, patron de notre paroisse, qui veille sur les enfants, les institutrices, le personnel et les bénévoles de l’école. Et c’est pour cela que j’ai de la joie à célébrer la Messe ici ce dimanche, au milieu des enfants, de leur famille et des paroissiens. Parce que ce lieu est un lieu d’évangélisation, un lieu où il n’est pas incongru de parler du Christ librement. Sans doute que tous les parents ne sont pas des piliers de sacristie. Peut-être même que certains, pour différentes raisons, sont en froid –ou en distance– avec l’Eglise. N’empêche que chacun sait que cette école est un lieu d’Eglise et que le Christ, Son enseignement, Sa doctrine, Ses commandements y sont pleinement à leur place. Ici des enfants découvrent le message d’amour du Christ à travers l’éveil à la foi ou le catéchisme. Ici, chaque année, des enfants se préparent au baptême. D’autres apprêtent leur âme à la belle rencontre avec Jésus dans la première Communion. Ici, la sainteté est proposée à chacun. La sainteté, c’est-à-dire l’amitié, l’intimité avec Dieu. Cette école est un lieu de Dieu et ça a du sens d’y célébrer la Messe en ce dimanche de fête de fin d’année.

 

C’est aussi ici que peuvent naître, grandir, se fortifier des vocations. Il y a ici des enfants qui dans 20 ans seront agriculteurs, institutrices, banquiers, notaires, militaires, ingénieurs, chercheurs, médecins, commerçants, sages-femmes, artistes, infirmières, boulangers-pâtissiers ou auto-entrepreneurs. C’est à l’école, puis au collège, puis au lycée et enfin dans les études supérieures que l’on s’instruit, que l’on se forme, que l’on devient les hommes et les femmes dont notre pays, dont notre monde, dont notre société a besoin. Mais le Seigneur vient peut-être aussi Se choisir ici, dans cette école, les apôtres et les missionnaires de demain. Ce devrait être une joie pour un établissement scolaire –encore plus quand il est catholique !– d’apprendre qu’un de ses anciens élèves et devenu prêtre, religieux ou diocésain ou qu’une ancienne élève a fait le choix de se consacrer au Christ et d’entrer dans une communauté religieuse.

 

Eh bien, encore aujourd’hui, en cette école Saint-Germain, le Seigneur dit « Toi, viens et suis-Moi ! » Que vous soyez élève de cet établissement, enseignant, paroissien ou simple fidèle de passage, le Seigneur vous invite tous à Sa suite : la sainteté passe par la proximité avec Jésus. Mais il en est aussi qu’Il appelle de façon plus particulière, plus précise : « Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » Dans cette assemblée, il y a des jeunes qui sont appelés par le Christ à Le servir comme prêtre, comme religieux, comme religieuses, comme consacré(e)s. Le Seigneur continue à appeler, encore aujourd’hui, qui Il veut. Mais, évidemment, c’est au caté, à l’église, dans une école catholique, dans un groupe de jeunes cathos, dans le scoutisme, dans le MEJ qu’Il vient Se choisir les prêtres et les consacrés dont le monde a tant besoin. Alors, chers enfants, considérez si vous voulez que ce sont mes mots d’adieu à cette école où j’ai été si bien accueilli tous les quinze jours depuis sept ans, mais si le Seigneur vous appelle à devenir prêtre ou religieuse à Son service et au service de leurs frères, dites oui, sans hésiter, sans trembler ni regarder en arrière : suivre le Christ, ça rend heureux ! Le servir dans le sacerdoce, la prêtrise, dans la vie religieuse, c’est un chemin de bonheur et de joie. Et si le Seigneur vous appelle, vous, je vous souhaite la même joie qu’à moi à répondre oui à chacun de Ses appels. Elle est là la vraie joie qui est un avant-goût du Ciel ! Amen.

 

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 09:00

 

Jésus, un ami exigeant !

 

Bon, honnêtement, entre nous –mais ça ne sort pas d’ici, s’il vous plaît– Jésus, sur le plan commercial, pas top-top, non ?! Imaginez un instant une personne motivée, qui sort d’une grande école prestigieuse, avec tous les diplômes qui vont bien, qui envoie un CV blindé ou qui vient se présenter à un entretien d’embauche, un grand sourire aux lèvres et de la conviction à en revendre : « Monsieur, je veux bosser dans votre boîte ! » et qui s’entende répondre « Oh vous savez, ici, ça va être dur. Je ne peux rien vous promettre d’autre que des enquiquinements, des larmes et du sang… » Et en même temps, « Si vous venez, je vous demande une motivation sans faille, une abnégation sans limite : je vous veux tout entier, à 100%, sans repos, sans week-end, sans vacances. On est bien d’accord ? » Douche froide, non ? Et pourtant, c’est à peu près la réponse que Jésus envoie à ceux qui font la proposition de se mettre à Sa suite : « Tu n’auras pas même un endroit où reposer la tête. » - « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » - « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

 

  « Laisse les morts enterrer leurs morts. »

 

Les Pères du désert avaient bien intégré cette exigence : à celui qui venait se présenter comme disciple, qui souhaitait vivre avec générosité la même vie ascétique et mortifiée, ils opposaient d’abord un refus courtois mais ferme, voire une fin de non-recevoir, histoire de tester la volonté, la "niaque" du postulant : est-ce qu’après une dénégation, ils reviendront à la charge ? Excellent moyen de discerner la motivation profonde du feu de paille…

 

Sauf qu’aujourd’hui, pour beaucoup, il n’est tout simplement plus possible de poser les mêmes exigences. Par exemple, beaucoup ne comprennent plus le célibat sacerdotal et voudraient à tout prix marier les prêtres (sans demander d’ailleurs l’avis des premiers concernés et en écornant au passage la sacro-sainte parité qui voudrait en ce cas que les religieuses subissent le même sort…) Beaucoup se gaussent aussi des exigences de l’Eglise vis-à-vis des fiancés, oubliant juste qu’en bonne Mère, attentive et riche de son expérience bimillénaire, elle ne veut que leur bonheur et leur permet ainsi de poser un acte fondamentalement libre dans le oui qui les engage pour toujours.

 

C’est vrai le Christ est un ami, un frère exigeant, qui nous invite à lever les yeux et à regarder au loin, plus haut que notre petit nombril. Il rabroue même Ses propres apôtres quand l’attitude de ceux-ci ne correspond pas à la loi suprême de l’amour. Dans des situations semblables, il y a ceux qui laissent faire, qui préfèrent se taire –ou pire flatter. Jésus, Lui, redresse, édifie, Il creuse en profondeur, il rectifie le tir. Son but, c’est la sainteté pour chacun de Ses amis. Et la sainteté, si on la reçoit en cadeau le jour de notre baptême, si elle est entretenue par la grâce de Dieu, c’est quand même à nous de la faire grandir : le Seigneur ne nous fera pas saints sans nous ! C’est pour cela qu’Il reprend vertement devant tout le monde, Jacques et Jean, qui décidément méritent bien leur surnom de « fils du tonnerre »… Leur attitude n’est pas guidée par l’amour mais par la rancœur, l’esprit de vengeance. Attitude toxique ! Ce n’est pas l’attitude du Christ ! C’est pourquoi Il corrige, Il reprend, Il redresse.

 

Parce qu'Il est notre ami, le Christ demande beaucoup !

 

Alors oui : Jésus, ami exigeant ! Et l’Eglise est une mère, une maman exigeante qui demande beaucoup parce qu’Elle donne beaucoup. Elle donne et se donne par les prêtres, par les consacrés, par les catéchistes, par les bénévoles de nos paroisses qui accompagnent les familles en deuil, la préparation au mariage ou au baptême, par ceux qui se dévouent dans la sacristie, dans la décoration florale, la préparation et l’animation liturgique, dans la rédaction des registres paroissiaux. Et je n’oublie pas ceux qui, par attachement au Christ, vont s’engager dans des associations catholiques ou non ! C’est le service de l’autre, c’est l’amour du prochain qui doit guider notre vie. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! » Et c’est l’Eglise, c’est le Christ, qui passent à travers notre sourire, notre oreille attentive, le mot bienveillant, nos mains ouvertes et tendues vers notre frère. Mais c’est là que c’est exigeant, difficile, crucifiant parfois ! Parce notre vieux fond est égoïste, perso, individualiste. Et c’est là que l’Eglise intervient, que le baptême vient nous donner une impulsion nouvelle, une vie neuve ! « Ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage. Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté » écrit avec fougue l’apôtre à ses frères galates. Cette vie qui nous est donnée est destinée à faire le bien, à nous centrer sur le Christ qui tourne notre regard vers l’autre. Pour cela, il nous fait accepter de suivre le Christ et de mettre nos pas dans les Siens. Eh bien, que ce temps d’été qui nous est offert nous permette de faire le point et de choisir résolument le Bien qui est le Christ Lui-même. Amen.

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 22:05

 

Une invitation à se mettre résolument à la suite de Jésus !

 

Les lectures de ce dimanche sont disponibles ICI

 

Messe à 9h30 à Yvré

Messe à 11h à l'école Saint-Germain de Savigné à l'occasion de la kermesse (cliquez LA)

 

  

 

A l'issue de la Messe à Savigné, le verre de l'amitié sera servi

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 14:49

 

Je marche, je veille, je prie pour les vocations !

 

 

 

Le service des vocations vous propose une marche de nuit de 23 km

pour confier à Dieu les séminaristes de notre diocèse (cliquez ICI

et demander au Seigneur les prêtres dont notre diocèse a tant besoin.

 

- Rendez-vous à 19h avec votre pique-nique

sur la place de l'église d'Ardenay-sur-Mérize

- Début de la marche à 20h

- Messe avec Mgr Le Saux à 21h15 en la chapelle de Saint-Denis-du-Tertre

- Marche de nuit priante

- Arrivée vers 4h du matin à Ardenay-sur-Mérize

 

Inscription à l'adresse suivante : randovocations@gmail.com

 

Les photos de l'an dernier sont LA

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 22:01

 

Bonne fête à l'abbé Jean-Baptiste,

prochain curé de la paroisse !

 

 

 

Belle occasion de prier pour notre futur pasteur !

 

Messe à 18h30,

précédée de l'adoration du Saint-Sacrement à 17h30 et du chapelet,

puis des vêpres à 18h15

 

 

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 05:27

 

Martyrs en raison de leur attachement au Christ

qui surpasse toute chose

 

 

 

saint Thomas More, chancelier d'Angleterre - saint John Fisher, archevêque de Rochester

 

Les deux martyrs anglais de ce jour nous invitent 

1. à prier pour les hommes politiques :

qu'ils respectent la Loi de de Dieu et s'y soumettent

2. à prier pour les évêques :

qu'ils soient toujours des hommes de prière et de foi.

 

Messe à 15h à la maison de retraite d'Yvré-l'Evêque

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 19:05

 

 

 

 

Après la Messe célébrée en l'honneur de saint Louis de Gonzague,

qui a traduit en acte la demande de Jésus

d'aimer Dieu plus que tout et son prochain comme soi-même,

une tablée de gâteaux et de confiseries attendaient jeunes et parents

 

 

Merci aux parents de nous avoir gâtés pour le goûter !

 

Enfin, une énorme partie de balle aux prisonniers a clôturé l'année

avec une victoire magnifique et incontestable des filles contre les garçons...

 

 

Toutes les photos sont LA

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 05:35

 

...patron de la jeunesse

 

 

Vraiment, ça tombe bien parce que ce soir, c'est Festi-Caté !

Cliquez ICI

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 18:00

 

En lien avec l'homélie de ce matin

(cliquez ICI)

 

 

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 16:32

 

...le grenier et la cave du presbytère...

 

 

...grâce à l'aide précieuse de quelques paroissiens aussi dévoués qu'efficaces !

 

 

Depuis des années, cartons, matelas, meubles et planches s'entassaient

dans le grenier du presbytère, accumulés sous des "tonnes" de poussière !

 

  

 

Sauf que le 27 juin débutent les travaux dans les combles... et dans la cave !

Glups...

 

Un appel aux bonnes volontés et voici huit paroissiens, manches retroussées,

pour vider tant le grenier que la cave !

 

Merci à eux de leur aide précieuse !

 

A la fin, la bière du travailleur (et non pas celle du footballeur) a été la bienvenue :

 

 

 

Toutes les photos sont LA

Published by Paroisse de Savigné-l'Evêque